Gamezik

Le Temps d’un Crépuscule : Chapitre 13

Les deux héros se dirigèrent vers le château de Ganondorf avec résolution. Celui-ci remplaçait le palais d’Hyrule. Pour le Héros du Temps qui l’avait contemplé à de maintes reprises en tant de paix, le contraste était évident. Là où auparavant, se trouvaient des murs éclatants reflétant la lumière du soleil, on ne pouvait voir que les sombres fortifications qui rendaient les lieux sinistres.

Même la végétation luxuriante avait été remplacée par un désert rocailleux. Comme si la vie même était devenue impossible dans cet univers de désolation. Le bâtiment était entouré par un gouffre tellement profond que Link ne parvenait pas à en voir le sol. L’obscurité qui y régnait rendait l’endroit plus effrayant encore.

Grâce à l’intervention des sages qui provoquèrent l’apparition d’un pont, les jeunes hommes purent traverser l’immense précipice et atteindre la porte du château. Ils entrèrent. L’atmosphère qui régnait à l’intérieur n’était pas plus accueillante. Les aventuriers traversèrent de nombreuses pièces désertes et empruntèrent maints escaliers sombres.

« Ne devrions-nous pas rencontrer quelques gardes, s’étonna Link.

— Je m’attendais à en trouver un minimum. Je sais que Ganondorf a quitté la forteresse seul et que les Gerudos ne l’ont pas suivi, mais je pensais que durant son absence, les lieux étaient gardés. Je m’attendais donc à trouver une certaine résistance. C’est peut-être un piège. Soyons sur nos gardes ! »

Les deux héros continuèrent à avancer en redoublant de prudence et se trouvèrent bientôt en face d’une porte plus imposante que les autres. Elle était faite dans un bois lourd et solide. Ils ne purent l’ouvrir qu’au prix de leurs efforts communs.

Ils entrèrent dans une immense salle qui se situait au sommet de la tour centrale. Les nombreuses fenêtres de la pièce étaient faites d’une matière sombre qui empêchait la lumière du jour de pénétrer dans les lieux. Au fond se trouvait un trône imposant sur lequel Ganondorf était assis. À ses côtés se trouvait la princesse, inconsciente.

« Je t’attendais, Héros du Temps. Je savais que tu ne pourrais pas t’empêcher de venir sauver ta précieuse Zelda. Et tu as amené ton nouvel ami. C’est parfait, je vais pouvoir vous régler votre compte à tous les deux. »

Ganondorf se leva. Link ne quittait pas son ennemi des yeux alors que son compagnon observait la jeune femme avec angoisse. Étaient-ils arrivés trop tard ? L’impensable s’était-il produit ?

« Ne t’inquiète pas ! Elle n’est pas morte. Du moins, pas encore ! Je m’occuperai de son cas quand j’aurais réglé le vôtre, mes agneaux. Vous êtes venu pour m’affronter, il me semble ! Je serais ravi de vous écraser comme de vulgaires moustiques. »

Ganondorf s’avança vers eux en dégainant sa propre épée et envoya une boule de feu en direction des deux héros qui durent effectuer une roulade pour ne pas être brûlés. Ce geste les éloigna l’un de l’autre. Ganondorf en profita. Il leva le bras et des flammes surgirent du sol, coupant la pièce en deux et séparant les deux compagnons.

« Ne vous précipitez pas ! Ce sera chacun votre tour. Je vais commencer par toi, Héros du Crépuscule. Nous avons un compte à régler tous les deux. Tu as déjà subi pas mal de blessures ces temps-ci. J’espère qu’elles te font mal…

— Ne t’inquiète pas pour moi, je vais très … »

Link n’eut pas le temps d’achever sa phrase, car Ganondorf venait de lui envoyer une série de boules d’énergie électrique qui explosèrent autour de lui. La dernière fut envoyée droit dans sa direction, mais il réussit à la dévier grâce à son épée. N’ayant pas réussi à toucher le jeune homme, le chef des Gerudos prépara une nouvelle attaque.

S’attendant à une nouvelle vague de tirs, le Héros du Crépuscule leva son arme pour pouvoir parer les coups. La violence du premier envoi le surprit et il tenta de l’éviter en faisant un pas de côté. Seulement, le sol avait été abîmé par les récentes explosions électriques.

Le pied gauche du jeune homme traversa le bois rendu trop fragile et resta coincé. Il perdit l’équilibre et se retrouva par terre. Link ressentit une fulgurante douleur lorsque sa cheville se tordit. Son ennemi n’avait rien perdu de la scène et se mit à ricaner en s’approchant de lui.

« Quelle maladresse ! Finalement, ce sera plus facile que prévu de se débarrasser de toi ! »

Celui-ci se prépara à envoyer une nouvelle attaque électrique. Link quant à lui leva son épée en la tenant à deux mains pour essayer de renvoyer les boules d’électricité d’où elles venaient. Il parvint à les faire dévier, mais éprouva des difficultés à viser son adversaire. La position inconfortable dans laquelle sa chute l’avait mis et son incapacité à se relever ne l’aidaient pas.

De l’autre côté, le Héros du Temps assistait à la scène sans pouvoir intervenir. En cherchant autour de lui un moyen de gagner l’autre côté de la salle, il aperçut la princesse qui semblait émerger et courut vers elle.

« Que se passe-t-il, demanda-t-elle.

— Link semble en difficulté face à Ganondorf. Je ne peux pas traverser ce mur de flammes pour aller l’aider. Je crains pour sa vie.

— Dans ce cas, je vais te donner le pouvoir de vaincre notre ennemi. Voici la seule arme capable de le terrasser : les flèches de lumière. »

Zelda prit trois flèches dans le carquois du Héros du Temps et se concentra. Elle fit appel aux Sages et utilisa toute sa magie pour les transformer. Ensuite, la princesse remit en deux au jeune homme.

« Elles sont d’une puissance inégalée. Elles traverseront le mur de feu. Dépêche-toi, il ne tiendra plus très longtemps. »

En effet, Link était à terre et avait de plus en plus de mal à dévier les boules d’énergies lancées par Ganondorf avec son épée. Une importante tache sombre était apparue au niveau de son épaule. Sa blessure s’était encore ouverte. Tenir son épée devenait difficile, même avec son bras droit. Ses gestes y perdaient en efficacité et ses forces commençaient à s’épuiser.

Le Héros du Temps plaça une flèche sur son arc et visa Ganondorf. Il devait absolument attirer son attention pour l’éloigner du jeune homme. Ce dernier était sur le point de lâcher son arme. Lorsque la flèche toucha sa cible dans le milieu du dos, le mur de feu se désintégra. Le géant poussa un cri de douleur et se tourna vers celui qui avait osé l’attaquer, de la fureur dans les yeux.

Le tyran commença à s’avancer vers son adversaire encore debout, estimant que l’autre ne pouvait plus rien contre lui et qu’il pourrait en finir avec lui un peu plus tard. Link, de son côté, en profita pour essayer de dégager sa jambe.

Dès qu’elle le put, la princesse se précipita vers le Héros du Crépuscule pour lui remettre la troisième flèche. Il la prit, prépara son arc et envoya la flèche juste à côté de la première. Ce geste, le jeune homme l’avait effectué avec son bras gauche ce qui lui causa une douleur insupportable. Ce second coup arracha à Ganondorf un cri plus terrible que le premier.

S’apercevant que son opposant était encore capable de se battre, il fit volte-face, bien décidé à lui faire regretter son geste avant de s’attaquer à son compagnon.  Ce dernier s’était aperçu que Link avait utilisé ses dernières forces pour envoyer la flèche et que son ami n’était plus en état de se défendre.

Il devait agir rapidement. Sans perdre de temps, le jeune homme prit la troisième et dernière flèche et l’envoya avec précision entre les deux autres. Le cri qui retentit fit exploser toutes les vitres de la salle. La lumière du jour put enfin pénétrer dans ce monde de ténèbres, remplaçant l’obscurité par une clarté revigorante. Les deux héros et la princesse virent leur ennemi se figer et s’effondrer sur le sol dans un bruit assourdissant.

Articles similaires :

Ajoutez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.