Gamezik

Story of seasons (Test)

story of seasons titre

Vous êtes comme plusieurs millions de personnes à travers le monde, vous aimez vous amuser avec des jeux de ferme, mais vous vous sentez frustrés par les temps de plus en plus longs de non-jeu occasionnés par le système de financement qui vous oblige soit à attendre, soit à faire chauffer la carte bancaire ? Réjouissez-vous, car c’est désormais du passé. En effet avec « Story of seasons », l’histoire des saisons en français, vous allez vivre une expérience beaucoup plus complète. Une expérience qu’aucun autre jeu du genre ne propose, et ce, sans attendre des heures, voire des jours, pour faire pousser vos pommes de terre, carottes ou autres légumes. Le jeu ne se contente pas de vous proposer cela, bien heureusement. Alors, venez plonger dans cet univers bucolique et champêtre de notre aventure.

 

splash-background

Mon cher journal, voici les faits qui me sont arrivés durant cette année. Voici comment ma vie a changé grâce à un simple dépliant. Il y a un an, j’ai pris la décision de devenir agriculteur. Sur toutes les personnes qui ont postulé, j’ai été choisi par Véronica, la chef de la guilde du village. Une fois sur place, elle m’a fait découvrir une partie du village et m’a annoncé que, comme ma ferme n’était pas encore prête, j’allais loger chez Eda, une charmante vieille dame qui était ma voisine, et qu’elle allait m’enseigner l’art de devenir agriculteur pendant une semaine.

edaJ’ai également appris l’art de ranger. Un coffre pour les insectes, un pour les outils, etc. Ils m’ont également offert une grande bibliothèque et quelques livres sur les choses qu’ils m’ont apprises, afin que je puisse y revenir en cas d’oubli. Le premier soir, Eda m’a donné 1.000 G pour me remercier. C’est la première fois que j’ai écrit dans ce journal. (Sauvegarde du jeu). L’une des choses qui m’ont marqué, c’est qu’il n’y a que quatre mois dans l’année. Chacun représentant une saison. Ce qui fait que mon anniversaire tombe le dix en automne. J’ai eu l’occasion de rencontrer Giorgio. Lui aussi est agriculteur. Il habite à côté de chez Fritz. Le travail à la ferme est plus fatigant que prévu. Je me lève très tôt et les tâches ne sont pas faciles.

Main-Male


Ma jauge de cœur s’épuise rapidement. Je dois bien me nourrir et me coucher tôt si je veux rester en forme  et ne pas tomber malade. Il serait dommage de tomber dans les pommes alors que l’on arrose son jardin. Ma formation a commencé facilement. Eda m’a demandé d’aller chercher cinq pierres et cinq brindilles. Elle m’a offert un verre de jus d’orange, ainsi que deux livres pour ma bibliothèque. Fritz m’a invité à le suivre à la pêche. C’était pour moi l’occasion de me baigner parmi les poissons et autres choses que l’on pouvait trouver dans ce petit lac. Story-of-Seasons-Farm3

En rentant, Eda m’a donné 500 G avant d’aller dormir. À mon réveil, Véronica m’a fait visiter la place du commerce. Elle m’a dit que des commerçants de différents pays viendraient visiter notre village, qu’il sera possible d’exporter des produits de ma ferme et d’acheter des graines, des animaux, etc. Néanmoins, ces vendeurs ne sont pas là tous les jours. Ils doivent faire probablement plusieurs villages et je dois bien faire attention de ne pas tout dépenser, car seuls ces vendeurs peuvent m’acheter mon surplus. De plus, Jonas, qui se tient à l’entrée de la place m’informe des vendeurs qui achètent temporairement certaines marchandises plus cher, car probablement en rupture dans leurs pays. En fin de journée, Eda m’a donné 500 G supplémentaires.

romance610
Le lendemain, nous sommes déjà à la moitié de ma formation. Eda m’apprend à utiliser la houe. Je dois labourer quatre domaines et y planter des graines de navets. Après vient l’arrosage. Le réservoir d’eau est à côté du champ. Eda m’informe que la plupart des cultures ne poussent que pendant une saison et qu’elles faneront en cas de changement de saison, mais qu’avec la faucille disponible au magasin de la ville, il sera possible de s’en débarrasser. Attention toutefois de ne pas l’utiliser sur des cultures encore vivantes et en train de pousser, cela signifierait leur perte sans possibilité de les récupérer. Merci à Eda de m’avoir offert l’arrosoir et la houe. Ces outils sont assez vieux, mais fonctionnels. Il est temps pour moi d’aller en ville et de faire connaissance avec les autres villageois. J’en profite également pour ramasser quelques insectes et poissons afin de subvenir à mes besoins grandissants. J’ai fait la rencontre d’Élise.

CTR_guide_TS-W_130306
Cette fille est assez étrange, elle a cru que j’étais un serviteur. Elle est, comme moi, un agriculteur. Bien que, vu son standing, j’imagine qu’elle ne fait rien par elle-même. Sur le retour, j’ai ramassé divers cailloux et morceaux de bois dans le but de construire ma future ferme. Une journée bien remplie. Le lendemain, il est temps de récolter les navets. Eda me prépare alors un bon petit plat avec mes légumes fraîchement cueillis. Elle me dit également que sur mon sac à dos, il y a des petites pochettes sur les côtés qui me permettront d’accéder plus facilement à ces divers objets, puis elle me donne de nouveau 500G.Un petit coup d’arrosage, quelques ventes en ville et au dodo. La journée sera longue. Première chose, apprendre à s’occuper des vaches. Eda me présente à Hanako, sa vache. Elle m’explique qu’il faut la traire tous les jours et la brosser pour avoir un lait de meilleure qualité. Il faut ensuite la nourrir avec du fourrage. Pour obtenir du fourrage, je peux en acheter chez le commerçant ou faire pousser des graines qui vont m’en donner tous les jours pendant une saison.

cowC’est cette option que j’ai choisie, car plus économique. Une fois cette tâche effectuée, Eda me donne 500 G de plus. Il est temps pour moi de finir d’arroser les plantations, d’acheter des graines de fourrage, d’aller pêcher avant d’aller dormir. Dernier jour de formation. Véronica vient m’annoncer que ma ferme est enfin prête. Quel nom lui donner ? Ce sera la ferme de GameZik. De toute façon, si l’envie m’en prend, je pourrais toujours changer de nom grâce à l’almanach qui se trouve dans la bibliothèque. Gunther m’annonce que pour finir ma maison, il me faut encore 15 morceaux de bois et 15 petites pierres. Véronica m’offre une vieille hache et un vieux marteau afin de transformer la matière première en ces éléments. Eda m’a ensuite parlé du calendrier qui m’annonce tout ce qui va se passer. Jours spéciaux, anniversaires, jours de présence des marchands, etc. Pour finir, elle me donne quelques graines de navet, du ragoût, ainsi que 500G. Je vais pouvoir faire passer ma maison au stade supérieur. Avec la table d’artisanat que Gunter m’a offerte et les plans, me voici prêt à agrandir cette petite maison qui n’est pas dans une prairie.story_of_seasons_calendar


Je dois également penser à l’aménager de façon optimale. Je peux maintenant changer certains éléments tels que les tapis, les papiers peints, et même me changer. Bien évidement, les vêtements, mais je peux également changer la couleur de mes yeux, de ma peau et même remodeler mon visage. Eda est adorable, elle m’a offert sa vache en disant qu’elle serait bien avec moi, car je m’en étais bien occupé. Elle sera au chaud dans la grange offerte par Gunther. Tout le fourrage que j’ai mis dans la boîte de rangement se retrouve automatiquement dans la boîte de fourrage de la grange. C’est quand même bien la technologie. Les jours avancent les uns après les autres. Au début, je n’étais occupé que quelques heures par jour avec mes activités quotidiennes. Le printemps s’achève et c’est déjà l’été. Je trouve dommage que même en été, le soleil se couche vers 16 h 30, comme tous les jours de l’année.

sos10

Les jours avancent et ne se ressemblent pas. De plus en plus de marchands arrivent et des options diverses et variées s’offrent à moi. J’ai la possibilité, grâce aux plans, d’améliorer mes outils. J’ai commencé par l’arrosoir de bronze, puis d’argent. Véronica m’a dit que je pouvais désormais avoir ma propre échoppe et vendre mes articles au village. Elle m’a conseillé, pour avoir plus de ventes, de me spécialiser. J’ai donc décidé d’ouvrir un restaurant. Je transforme tous les produits que je cultive en mets délicieux. J’ai remarqué des recettes simples qui utilisent un seul ingrédient : la pomme de terre par exemple qui se vendait plus cher que la salade.cat

Lorsque je réponds aux demandes spéciales des vendeurs en leur apportant les produits qu’ils désirent, je suis certes mieux payé, mais j’ai en prime des cadeaux. Lorsqu’ils m’offrent de la terre, je l’utilise pour les créations de poteries et, lorsque ce sont des plats, je les vends dans mon restaurant. J’ai également la possibilité d’en acheter d’autres qui me permettront de faire de la couture, etc. D’autre part, il est possible de louer des champs thématiques pour des périodes assez courtes et, lorsqu’une personne a fini son temps de location, il est possible de postuler afin de le récupérer.

dog

Vient alors un concours pour déterminer qui l’aura. Dernière chose, il y a le safari. Cet endroit est accessible de deux façons. Soit gratuitement avec notre cheval, soit par le biais de Véronica. On peut prendre avec nous jusqu’à seize de nos animaux pour 100 G chacun. Cela permet de faire baisser leur stress. On peut trouver là-bas des pierres précieuses et plein de choses difficilement trouvables ailleurs. Néanmoins, on ne peut y aller qu’une fois par jour.sos10

Il me reste encore plein de choses à découvrir et à vous aussi. Je ne vous ai pas parlé des liens d’amitié et d’amour avec les autres personnages, car cela est personnel. J’espère que vous aussi vous aurez envie de devenir fermier et j’espère qu’avec un peu de chance, vous viendrez visiter notre magnifique village par le biais du streetpass. La nature est importante, respectons-la.

daily_gifdump_969_21

cricri cristal

Articles similaires :

Ajoutez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *