Gamezik

Les indispensables Volume 2

* Jeu testé par mes soins en 1991 dans Amiga Concept *

 

LEMMINGS

lemmings-4e2635ac41d4d

 

Alors, là, un grand jeu. Un petit chef-d’œuvre qui a eu tellement de succès qu’il a été adapté sur presque toutes les consoles. Ce qui est assez rare. Les Lemmings sont de charmantes petites bestioles vertes, vêtues d’un vêtement bleu. Elles se déplacent par tribus, et votre mission est de les faire aller de niveau en niveau à travers des passages de plus en plus complexes. La diversité des décors est assez importante. En effet, vous avez une centaine de niveaux à compléter. Mais faisons un peu le détail d’un niveau. L’ordinateur vous indique avant chacun d’eux le nombre de lemmings auxquels vous aurez à faire. Cela peut varier d’un à cent. Ne croyez pas qu’il est plus facile de diriger un seul lemming, plutôt que cent. Bon … vous avez ensuite un pourcentage de lemmings à sauver. En général, de cinquante à cent pour cent. Et pour finir, vous avez un temps à respecter. Tous vos lemmings

lemmings1

doivent parvenir à la porte de sortie avant que le temps qui vous est imparti ne se soit écoulé. Vous avez également un schéma du niveau, ce qui vous donne une idée de la galère dans laquelle vous allez vous fourrer….Ah, si j’avais su, je serais resté couché ce matin. Vos lemmings sont dotés de  certaines qualités, mais encore faut-il savoir les utiliser. Vos bébêtes préférées doivent rejoindre la porte de sortie, mais c’est vous qui devez les y conduire, avec les capacités de chacun. Vous pourrez par exemple leur apprendre à creuser, leur apprendre à grimper, à construire un pont, ou les bloquer pour ne pas qu’ils fassent une chute dans le vide. Ce jeu est tellement complet et complexe qu’il me serait difficile, voire même impossible, de tout vous expliquer tellement c’est délire. Un data disk a été créé : une version spéciale Noël où les personnages sont habillés en père Noël, une suite sous le nom de Lemmings 2. Plusieurs démos du domaine public ont été conçues, mettant ainsi à rude épreuve nos petits amis. Par exemple « Anti-lemmings demo », « the lemmings revanche », « lemmings Vs aîrotoons », etc. En tout cas, pour le résumer en quelques mots, Lemmings est un jeu éclatant dans tous les sens du terme. Il vous divertira tout en vous rendant plus intelligent. Un jeu que je conseille à tous les passionnés du genre.

Amiga_Lemmings

SIM CITY


Là aussi, ce jeu est un régal. Vous êtes le maire d’une ville et vous devez faire en sorte qu’elle prospère dans la joie et la bonne humeur. Contrairement à ce que l’on peut croire, être maire n’est pas une tâche facile. Vous devez au départ, construire une centrale électrique (donc nucléaire, mais non électrique, car quatre-vingts pour cent du courant électrique est nucléaire … hein ??? Mon test, ah oui, je dois continuer mon test et ne pas faire une polémique à savoir si le courant électrique est, oui ou non, de source nucléaire). Bon, où j’en étais. Ah oui, donc vous construisez une centrale électrique. Puis vous devez construire des zones résidentielles. Placez-les le plus loin possible de la centrale ; sinon, votre ville risque de s’appeler Tchernobyl… Vous construirez ensuite des centres commerciaux et des usines pour que votre peuple puisse aller travailler. Des routes vous seront bien utiles et elles ne coûtent pas trop cher. Par contre, les voitures polluent l’atmosphère et il est préférable de choisir le chemin de fer qui, lui, fonctionne au courant électrique (donc, peut être nucléaire… bon, j’arrête, OK … ), mais coûte plus cher. N’oubliez pas de placer des commissariats et des pompiers pour combattre un éventuel feu. Il faut bien répartir votre budget dans toutes les options et ne pas vouloir étendre votre ville trop rapidement, car, sinon, vous vous retrouverez sur la paille. Car si l’argent vient à manquer, la police qui sera moins payée ne fera plus grand-chose contre la criminalité et, donc, les voyous viendront saccager les routes, les voies de chemin de fer et autres propriétés.

1928_dbs1

De ce fait, les habitants ne pourront plus se rendre à leur travail et, sans argent, ils n’achèteront plus autant dans les supermarchés. Ce sera le début de la fin de votre commune. Mais pour éviter ce genre de choses, voici quelques petites astuces qui vous seront bien utiles. La première m’a été communiquée par Imré le grand, le rédac’chef d’Amiga Concept. Il faut placer des jardins autour des zones résidentielles, ce qui permet d’augmenter les impôts, car les maisons deviennent des maisons de luxe. L’autre m’a été communiquée par fax, par un lecteur qui nous explique qu’il est difficile d’augmenter la population et les imports. Pour résoudre ce problème épineux, durant les onze premiers mois de l’année, mettez les impôts à zéro et, au mois de décembre, placez-les à vingt mille. Dans l’ensemble, ce jeu est super. Je l’ai découvert il n’y a pas très longtemps, alors que je passais chez un copain qui y jouait sur SNES et, depuis ce temps, je ne le lâche plus. Même s’il est lourd à gérer, il reste un très bon jeu. Une version 2000 (pas l’Amiga 2000) devrait sortir sur Amiga. Sinon, pour les fans du genre, Sim Life Aga, Sim Ant, Sim Earth sont dans la même lignée.

 

 

POPULOUS

Populous_cover

 

Il paraît que ce jeu est un mythe. Le premier de toute une série du même genre. Bien sûr à part Populous 2, il y a eu de grandes quantités de jeux similaires à celui-ci et le meilleur en date à l’heure actuelle est Génésia. Dans ce jeu, vous jouez le rôle d’un dieu, qui doit régir un monde. Vous devez par exemple aplanir les montagnes et remplir les fossés afin que votre peuple puisse croître. Le logiciel est assez complexe et un peu lourd à gérer. Je préfère de loin Sim City à ce genre de jeux. Dans l’ensemble, cette compil est agréable et bien composée. Surtout grâce à Sim city.

 

cricri cristal

Articles similaires :

Ajoutez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.