Gamezik

Le Temps d’un Crépuscule : Chapitre 9

Chapitre 9

 

La traversée de la plaine d’Hyrule ne leur prit que quelques heures durant lesquelles le Héros du Temps interrogea celui qui se faisait appeler Moï sur ses recherches. Pour rendre son personnage réel, Link lui parla des Célestiens, un peuple vivant dans le ciel. Heureusement, il avait beaucoup de choses à dire sur leur compte, ayant eu l’occasion de les rencontrer.

En début d’après-midi, ils arrivèrent à la lisière de la forêt dans laquelle Link et Sheik avaient fait halte la nuit précédente, afin de laisser les chevaux se reposer. Ce dernier leur expliqua qu’une journée de voyage serait nécessaire pour atteindre le Temple de l’Esprit, destination du Héros du Temps et de « Moï » qui souhaitait y faire des recherches sur les Gerudos.

Les compagnons voulaient faire un maximum de chemin ce jour-là et se remirent en route après un bref repas. Ils passèrent le reste de l’après-midi à traverser le désert. Durant cette partie du trajet, peu de paroles furent échangées.

Lorsque le soleil commença à décliner, ils cherchèrent un endroit où passer la nuit. Sheik leur apprit l’existence d’une petite grotte non loin de là qui leur permettrait d’être à l’abri d’une éventuelle tempête de sable durant la nuit. Les deux autres accueillirent la proposition avec enthousiasme. Les nuits dans le désert étaient réputées pour être très froides et l’idée de dormir dans un endroit protégé du vent leur plaisait.

Ils s’y rendirent et allumèrent un feu à l’entrée puis s’installèrent. Après le repas, les voyageurs se couchèrent rapidement, car la journée du lendemain risquait d’être longue. Le Héros du Temps et Sheik s’endormirent rapidement, mais Link avait du mal à trouver le sommeil.

Le jeune homme se leva et s’approcha du feu qui commençait à s’éteindre. Il rajouta du combustible et s’assit. L’image d’Iria revenait sans cesse dans ses pensées. Elle serait en sécurité tant que Ganondorf respecterait sa parole. Celui-ci s’était engagé à ne pas lui faire de mal si ses ordres étaient respectés.

Perdu dans ses réflexions, Link ne se rendit pas compte que son manteau s’était ouvert et que son visage n’était plus dissimulé. Il ne remarqua pas non plus qu’un de ses compagnons s’était réveillé.

Soudain, le jeune homme se sentit violemment tiré en arrière, ce qui lui fit brutalement reprendre ses esprits. Une lame vint se placer sous sa gorge avant qu’il n’ait pu faire un geste pour se protéger. Ses yeux se posèrent alors sur l’arme qui était sur le point de le faire passer de vie à trépas.

Link reconnut l’Épée de Légende, celle qui lui avait permis de vaincre Ganondorf et qui était restée plantée dans le Sanctuaire lors de son voyage dans le passé. Le Héros du Temps devait posséder exactement la même, puisqu’il s’agissait de la Lame Purificatrice, la seule capable d’anéantir le mal.

« Je croyais t’avoir réglé ton compte », lui dit celui-ci.

Link entendit ces mots sans en comprendre la signification. Voyant la détermination et la rage dans le regard de son agresseur, il crut sa dernière heure arrivée et ferma les yeux. Mais rien ne se produisit.

« Moï, c’est toi ? »

Sans prendre la peine de déplacer sa lame, le Héros du Temps attrapa le manteau de Link et le lui retira complètement. Le choc le cloua sur place. Celui avec qui il venait de voyager portait la même tunique que lui. Son regard se reporta alors sur le visage du jeune homme qui était très similaire au sien.

Le Héros du Temps abaissa son arme et recula sans pouvoir dire quoi que ce soit. En se réveillant quelques instants plus tôt, il avait cru voir un de ses ennemis. Celui qui était capable de prendre l’apparence de son adversaire et d’utiliser ses techniques de combat contre lui.

Il avait dû faire preuve d’ingéniosité pour parvenir à le vaincre, son opposant reproduisant ses attaques à l’identique. Au moment où le visage de son compagnon était apparu dans la clarté de la lune, le Héros du Temps avait cru que son ennemi était de retour.

Mais maintenant, le Héros du Temps ne comprenait plus. Un Hylien ayant la même apparence que lui se tenait devant lui. Comment avait-il pu voyager une journée à ses côtés sans remarquer cette particularité ?

Sheik, que le bruit de la lutte avait éveillé, s’approcha de lui et mit une main sur son épaule pour l’apaiser.

« Nous devons parler, lui dit-il. »

Il le fit asseoir près du feu pendant que Link se relevait et remettait de l’ordre dans sa tenue.

« Je pense que le temps est venu de te dire la vérité. Ce jeune homme ne s’appelle pas Moï et ne fait pas de recherches sur les anciennes civilisations. S’il est ici, c’est pour sauver son amie, prisonnière de Ganondorf.

— Pourquoi m’avoir menti ?

— À cause de cette ressemblance qui t’a frappé. Nous ne pouvions prévoir ta réaction.

— Je m’appelle Link, intervint celui-ci. Oui, le même prénom que toi. Ma révélation va peut-être te surprendre, mais je viens du futur. Comme toi, j’ai dû mener des combats pour sauver mon royaume. Un tyran du nom de Ganondorf a tenté de prendre le pouvoir par la force.

— Ganondorf ?

— Oui, le même. Celui que tu es censé battre. D’après la légende qu’on m’a racontée durant mon enfance, tu as vaincu le Seigneur du Mal et l’as envoyé dans un autre monde avec l’aide des Sages. Après s’en être échappé, il a attaqué le royaume. Lorsque j’ai réussi à le vaincre, je croyais que le cauchemar était terminé, mais je me trompais.

— Que veux-tu dire ?

— Le tyran avait d’autres projets pour moi. Sachant que je devrais remettre l’Épée de Légende qui m’avait servi à le vaincre dans le Sanctuaire, il y a créé un passage entre mon époque et la tienne. »

Link s’interrompit un instant, observant le visage de celui à qui il venait de faire ces révélations. Le Héros du temps l’écoutait avec attention.

« Continue, lui dit-il doucement pour l’encourager.

— Lorsque je suis allé replanter l’épée, je n’étais pas seul. Une amie m’accompagnait. Nous avons tous deux été envoyés ici. Elle est maintenant entre les mains de Ganondorf et je ferais tout pour la libérer.

— Je comprends. Si tu veux te joindre à moi, je t’aiderai à sauver ton amie. »

Link avait choisi de ne mentionner ni sa capture ni la mission confiée, car il avait craint que le Héros du Temps ne soit pas d’accord avec le plan qu’il avait mis au point avec Sheik. De plus, ce dernier lui avait fait comprendre par un signe de tête de s’en tenir là.

Après une longue conversation portant sur la suite à donner aux évènements, les voyageurs décidèrent de continuer leur route vers le Temple de l’Esprit. Puis ils regagnèrent leur couche afin de profiter des quelques heures qu’il leur restait avant le lever du jour pour se reposer.

Juste avant qu’il ne se couche, Sheik s’approcha de Link et lui murmura :

« Demain, lorsque les Gerudos attaqueront, tu devras assommer le Héros du Temps ! »

Le jeune homme s’étendit en se demandant s’il serait capable de trahir celui qui lui avait proposé son aide de façon si spontanée.

Articles similaires :

Ajoutez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *