Gamezik

Burnout paradise remastered

Bienvenue dans Paradise city, la ville où tous les coups sont permis au volant de bolides plus rapides les uns que les autres.

Les connaisseurs sauront de quoi je parle, mais faisons une explication brève pour ceux qui n’auraient jamais mis les pieds dans cette cité paradisiaque pour cascadeurs en tous genres.

Intro du jeu en cliquant sur l’image

Il s’agit d’un monde ouvert, regroupant zones urbaines et zones de campagnes. Les routes sont très nombreuses, ainsi que les passages secrets. Comment les trouver ? En repérant les barrières jaunes informant les usagers qu’il ne faut pas se balader par là. Ne tenez pas compte des avertissements et foncez droit devant vous afin de découvrir des sensations inédites.

Chaque route comporte le défi de battre les autres joueurs, soit en course contre-la-montre, soit en showtime (le but est de détruire le maximum de voitures possibles). Mais là, ce ne sont que des quêtes annexes, le but ultime est d’obtenir votre permis Élite, celui qui vous classera parmi les meilleurs pilotes.

Pour cela, il suffit de participer à des épreuves, disséminées sur la carte et disponibles aux intersections :

Les courses classiques

Vous choisissez votre itinéraire. Le but est de prendre la route la plus rapide en se servant des passages secrets au mieux.

Les courses poursuites

Le but est de finir la course sans vous faire détruire par vos rivaux.

La road rage

Vous devez détruire le plus de voitures possible en les envoyant dans le décor. Pour cela, il suffit de les forcer à se décaler sur la gauche ou la droite et d’attendre l’accident. Eux, pas vous !

La séquence cascades

Il s’agit d’accumuler des points en utilisant tout le potentiel du jeu (conduire à contresens, briser des panneaux et des barrières, faire des super et mega sauts). Les trouverez-vous tous ?

Bien sûr, tous ces challenges sont aussi disponibles en mode moto, y compris les défis routes.

Ne vous inquiétez pas pour votre véhicule, plusieurs garages sont à votre disposition pour réparer les dégâts. Vous pouvez également rafraîchir votre véhicule avec une nouvelle couleur de peinture. Perso, j’adore le mauve, et vous ?

Maintenant, je vous vois venir. Vous allez me demander quelle est la différence entre cette version remastérisée et l’édition originale.

Déjà, la qualité graphique a été grandement améliorée. Les images sont plus belles. De plus, pour ceux qui ont acheté le jeu et ont dû débourser de nouveau pour les DLC, vous serez heureux d’apprendre que cette nouvelle version est complète. Pas de longue mise à jour à apporter ni à attendre une sortie d’un élément supplémentaire.

Vous obtenez, dès le début du jeu, les voitures ajoutées dans les DLC :

Véhicules toys

Ce sont, comme leur nom l’indique de petites voitures ressemblant à des jouets. Ce ne sont pas mes préférées, je les trouve difficiles à manier. Néanmoins, cela reste un contenu original et amusant. J’imagine que ce pack ravira les passionnés de voitures télécommandées.

Voitures de légende

K.I.T.T. de K2000, General Lee, la Dodge charger de 1969 de la série Sherif, fais-moi peur, la Cadillac de Ghostbuster et la DeLorean DMC-12 de Retour vers le Futur, qui vole. Vous ne rêvez pas, elle s’élève légèrement du sol, oui, légèrement, mais ça reste fun.

Voitures boost

Dont une qui comporte trois sortes de boost (cascade, vitesse et attaque).

Voitures de police

Vous trouverez un large éventail de véhicules réparti sur plusieurs décennies.

Voitures de Big Surf Island

La voiture conçue pour l’île et qui est adaptée à toutes formes de cascades.

Vous obtenez aussi la partie de ville supplémentaire avec ses sauts spectaculaires, Big Surf Island. Sans oublier les possibilités de jeux en ligne qui vous permettront de vous mesurer aux autres joueurs.

Personnellement, j’avoue avoir usé les rues de Paradise city sur la XBOX 360 et c’est avec un plaisir évident que je reviens dans cette ville pour un nouveau challenge. Repartir de zéro. À l’arrivée, les passages secrets à trouver sont, comme je l’ai déjà précisé,

marqués par des barrières jaunes qui disparaissent une fois qu’elles ont été renversées (contrairement aux panneaux qui eux se rematérialisent, mais en mauvais état). Personnellement, j’éprouvais le désir (bizarre, certainement) de pouvoir recommencer à les découvrir et à les démolir.

Donc, pour moi, ce fut un plaisir de reprendre le jeu du début, même si je l’avais fini à presque cent pour cent (il ne doit pas me manquer grand-chose pour le terminer. Il faut également savoir qu’il y a cent vingt épreuves sur la carte principale et qu’à chaque fois que vous obtenez un nouveau permis [au nombre de six [D, C, B, A, Burnout et Élite]], elles sont remises à zéro. Comme vous le voyez, il y a largement de quoi faire.

Le jeu est très semblable à sa version d’origine si on oublie les améliorations graphiques. Les épreuves sont identiques, les voitures également ainsi que la bande-son. Vous retrouverez les mêmes titres que sur la version originale. Ce point ne mettra pas tout le monde d’accord. Certains auraient aimé des titres plus récents, alors que d’autres seront ravis de retrouver les musiques originales. Pour les personnes ne l’ayant jamais essayé, ce sera une découverte.

Pour conclure, je fais partie des inconditionnels de la licence et je suis enchantée par cette remasterisation, mais j’avoue que ceux qui ont déjà fait les épreuves en long en large et en travers pourraient se retrouver déçus par le jeu qui est très semblable à la version antérieure.

Cependant, il vaut la peine d’être essayé, car le monde ouvert et la grande diversité des actions en font un titre incontournable. Sans oublier que vous pouvez également vous contenter de foncer tête baissée avec votre voiture la plus puissante et vous en donner à cœur joie. Une façon radicale pour guérir de toutes vos frustrations.

C’est un titre que je conseille à tous les amateurs de jeux de voitures qui veulent autre chose que parcourir toujours les mêmes circuits. Burnout Paradise donne une liberté exceptionnelle et de grandes possibilités. Son prix de 40 euros peut en rebuter certains [surtout ceux qui ont acheté la version précédente], mais si on considère qu’il est complet, ça peut valoir le coup pour ceux qui ont hésité à se l’offrir, ainsi que pour ceux qui n’ont pas pu l’essayer [étant trop jeunes lors de la sortie, manque de moyens pour se payer le jeu ou la console].

Quoi qu’il en soit, je vous le recommande vivement.

Vidéo comparative entre la version Xbox 360 et la version xbox one.

Liens connexes : Fandom des véhicules de burnout paradise

Et vous, que pensez-vous ce jeu. Avez-vous acheté la version Xbox 360/Ps3 à sa sortie. Jouez-vous au remastered sur Xbox one/PS4 ? Vous avez la chance d’avoir la Xbox X et un écran 4K. Pensez-vous l’acheter ? On attend vos impressions dans les commentaires.

 

 

Articles similaires :

Ajoutez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.